Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Essais de plates-formes encyclopédiques’ Category

 

Wikipédia est une encyclopédie collaborative multilingue en ligne. Chaque article est rédigé par les internautes via le wiki. Elle a été créée en 2001 par Jimmy Wales et Larry Sanger et est aujourd’hui l’encyclopédie et le site web les plus consultés au monde. Wikipédia est hébergée par une association caritative américaine : Wikimedia Foundation.  Wikipédia est issue de Nupédia, un projet d’encyclopédie en ligne fondé en 2000 par Jimmy Wales.

 

Wikipédia propose une interface simple d’utilisation, sans fioritures.

La barre de navigation de gauche est constituée de différents blocs : 

– un bloc « recherche » : pour rechercher par mot clé ;

– un bloc « navigation » : pour naviguer sur le site par thématique ou type de recherche ;

– un bloc « contribuer » : pour intégrer la communauté ;

– un bloc « boîte à outils » : pour gérer et personnaliser ses recherches ;

– un bloc « autres langues »: pour traduire un article dans un autre langue.

La barre de « navigation » en haut du site est quant à elle composée :

– d’un onglet « article » : qui décrit l’information voulue ;

– d’un onglet « discussion » : pour engager un débat sur l’article publié ;

– d’un onglet « voir le texte source » : pour voir l’article en version html et faire des modifications si besoin ;

– d’un onglet « historique » : pour voir les dates et les utilisateurs ayant modifié l’article.

 

L’objectif de Wikipédia est clairement énoncé en page d’accueil : « le projet d’encyclopédie librement distribuable que chacun peut améliorer ». Pour le fondateur, wikipédia est « un effort pour créer et distribuer une encyclopédie libre de la meilleure qualité possible à chaque personne sur la terre dans sa langue maternelle ». Les articles de Wikipédia ne sont pas toujours rédigés par des experts. Lorsque l’internaute vient consulter un article, il est dans l’impossibilité de savoir si l’information est véridique et rédigée par un expert dans le domaine, d’où les nombreux débats qui agitent encore et toujours la sphère d’Internet.

Wikipédia est fondée sur 5 principes fondateurs (principes énoncés sur le site de Wikipédia) :

– Elle vise à être encyclopédique ;

– Propose un contenu réutilisable ;

– C’est un projet collaboratif ;

– Exige des auteurs « un dialogue respectueux des règles de savoir vivre » ;

– Le fonctionnement de Wikipédia est adaptable et modifiable par ses utilisateurs.

Mais pourquoi autant de débats autour de Wikipédia ? Les critiques à l’égard de cette encyclopédie libre se situent en grande partie dans les sources de référence des articles. En effet, de nombreuses personnes s’interrogent sur la fiabilité des informations dans la mesure où l’expertise n’est pas forcément assurée et que les internautes rédigeant des articles sont anonymes. Il n’y a aucun modérateur qui valide les contenus. De plus, beaucoup s’interrogent sur la « neutralité des contenus ».

Alors certes Wikipédia est l’encyclopédie en ligne la plus consultée au monde, mais de nombreuses incertitudes règnent quant aux contenus des articles.

 

Publicités

Read Full Post »

 

 

L’encyclopédie Larousse en ligne propose d' »accéde[r] gratuitement à une encyclopédie totalement inédite », mais nécessite d’être inscrit, non seulement pour la contribution, mais également pour la simple consultation, ce qui n’est pas affiché d’emblée la page d’accueil du site.

Cette encyclopédie est constituée de trois espaces : « explorer », « espace élèves » et « identifiez-vous ». Une distinction de couleurs assez simple permet d’identifier visuellement les « articles Larousse » des articles de contributeurs. Cette distinction entre expertise et amateurisme constitue l’originalité de cette encyclopédie, l’internaute sachant d’emblée pour quels articles il peut se fier sans crainte aux informations données et ceux pour lesquels il lui faudra éventuellement recouper les informations et/ou les sources.

La page d’accueil du site mêle des considérations commerciales (« abonnement », « offre spéciale », « boutique en ligne ») et des considérations d’ordre plus culturel (vulgarisation de définitions, citations et derniers articles publiés) dans un espace de navigation contextuelle.

Cette encyclopédie en ligne collaborative renouvelle donc le genre par le lien explicite fait avec les intérêts commerciaux de l’éditeur et par l’identification nécessaire qui peut apparaître comme un gage de sérieux ou de fiabilité de l’information pour ce qui concerne la rédaction des articles (mais cela n’est pas nouveau). En revanche, l’inscription nécessaire à la consultation de l’encyclopédie soulève quelques questions : est-ce une volonté de freiner la consultation ? ou encore, de créer une « communauté Larousse » ? quels en sont les enjeux ? donner de la crédibilité à une encyclopédie en ligne collaborative ? restreindre la consultation abusive ?

La participation d’un éditeur papier à la constitution d’une encyclopédie en ligne collaborative, si elle peut sembler ouvrir l’accès à l’information (il est considéré comme étant « plus facile », « simple » et « rapide » par un nombre croissant de personnes d’utiliser une ressource informationnelle disponible sur Internet plutôt que d’ouvrir la version papier de cette même ressource), pose en fait des problèmes dans la mesure où elle est liée à des enjeux commerciaux plus visibles que pour une encyclopédie en ligne collaborative indépendante d’éditeurs papier pré-existants.

Read Full Post »